Très investie pour la cause du Sida, Michelina Beck est devenue, très rapidement,  membre actif de notre comité.

Avec engagement et précision, Michelina a la charge du suivi de la recherche, dans la section scientifique de notre association. Son rôle consiste à synthétiser l'état de la recherche dans les bases de données à l'échelle mondiale, permettant d'actualiser les statistiques de l'épidémiologie, l'état actuel de la prévention et toutes autres informations permettant d'avancer dans notre lutte contre le Sida.


Lettre à la génération future...

Nous t'adressons cette lettre car nous tenions à te dire que, encore aujourd'hui, à travers le monde, environ 1.7 millions de personnes sont infectées par le virus du VIH, chaque année. 

 

Te rends-tu compte ?

Toutes les  17 secondes, une personne va changer de vie et n'aura plus le même confort dans son existence car elle aura contracté le VIH.

 

Même s'il n'y a pas que les jeunes de ton âge qui sont infectés  (40% de 15-24 ans),

il est important que tu saches que, tu fais partie des personnes à risque.

 

Il est donc indispensable que tu te protèges, lors de chaque rapport,  avec une préservatif, que tu sois un homme ou une femme.

Encore plus si tu as un nouveau ou nouvelle partenaire et que l'un de vous deux ne s'est jamais fait dépister. 

 

Certainement,  en as- tu déjà entendu parler ?

Le test de dépistage est une forme de prévention qui mériterait d'être comprise par tous et accessible dans tous les milieux. Seulement de cette manière, l'avancée de l'épidémie pourra diminuer et pourquoi pas, nous avons bon espoir, disparaître.

Si tu fais usage de drogues, ou que tu es dans un groupe dont c'est le cas, fais attention à ne pas prêter ton matériel ou à ne pas l'emprunter à tes ami-e-s.

Il s'agit, dans ce cas, d'un acte de protection et de prévention et non d'un manque de générosité. 

 

Sans doute que tu penses : "oui, mais moi, je vis en Suisse et ce pays est plutôt sûr en ce qui concerne les maladies". 

Pourtant, 500-600 personnes sont infectées par année dans notre pays, peut-être même que tu côtoies ces personnes sans le savoir.

Le sujet étant tabou dans notre société, certains d'entre eux  s'isolent et taisent leur maladie, par crainte de la réaction de leurs proches.

 C'est triste, non ?

Nous croyons en toi,  chère génération future. Grâce à toi, les choses peuvent changer car tu es l'adulte de demain, la force motrice de l'évolution de notre planète.

 

Nous croyons aussi très fort que la recherche trouvera un traitement encore plus performant que la trithérapie afin d'éradiquer le sida et améliorer le quotidien de chaque personne infectée.

 

Par cette lettre, nous souhaitons te rendre attentive au fait que le Sida existe encore et toujours,

 

Chère génération future, sois bienveillante avec toi même. Nous désirons que tu vives pleinement ta vie, en profitant de tous les instants heureux et surtout le plus librement possible.

 

N'oublie pas  !

Chaque personne, à elle seule, peut changer les choses...

 

Michelina S. Beck

Mars  2018